Un projet - le mot de Carole Guillerm



Châtillon est ma ville, Châtillon est notre village. Châtillon a une histoire, un passé, un présent et un futur. C’est ce futur qui nous a mobilisé, moi et mes équipes pour esquisser de manière réaliste et ambitieuse ce programme électoral. Car oui il faut de l’ambition pour Châtillon. 

 

Redessinée à grand coup de crayon et de gomme, à l’image de ce qui fut jadis le tracé de la route départementale 306, Châtillon doit tourner une page et s’ouvrir à ce Grand Paris qui se construit, un territoire auquel nous sommes désormais associés. Et de ces investissements autour du Grand Paris Express qui font de notre commune, une ville de plus en plus attractive.

 


Un Programme


 

1. Une ville intergénérationnelle

 

Une ville pour toutes et tous en consolidant le présent et anticipant le futur.

 

Créer de nouveaux équipements scolaires et périscolaires et adapter la taille des bâtiments existants à l’évolution de la population passe par :

- Soutenir la création d’un lycée à Châtillon auprès de la Région ;
- Créer une « Toute Petite Section » à l'école Joliot Curie maternelle pour scolariser les enfants de moins de trois ans ;

- Créer une école élémentaire de huit classes, un accueil de loisirs et un gymnase, zone des Arues (près l'éco-campus Orange) ;

- Créer une école maternelle de neuf classes et un accueil de loisirs, rue Jean Jaurès (à proximité de l'école Jules Verne) ;

- Agrandir le collège George Sand sur la parcelle de l'actuelle école Jean-Jaurès ;

- Disposer dès la rentrée 2020, d’un Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles dans chaque classe maternelle pour assister l'enseignant ;

- Créer un accueil de loisirs pour l'école élémentaire Langevin-Wallon, rue Gatinot (entre le gymnase Langevin-Wallon et la résidence Montfort) ;
- Réaménager les cours de récréation des écoles ;

- Créer des espaces potagers pédagogique dans toutes les écoles ;
- Sécuriser davantage les abords des écoles avec des panneaux lumineux et marques « École ralentir », des personnels « point école » et la mise en place de pédibus en lien avec les associations de parents d’élèves.

- Doter tous les établissements scolaires d’appareils numériques innovants dans le cadre d’un plan pluriannuel d’investissement avec le Ministère de l'Éducation Nationale.
- Et Respecter les nouvelles normes environnementales.

 

Créer un Campus d’excellence des Métiers de la Défense. Châtillon est un emplacement idéal pour la matérialisation d’un projet national. Située sur un territoire dont le tissu industriel est historiquement imprégné d’entreprises (Orano, Thales, MBDA, Nexter…) et d’institutions (CEA, DGA, ONERA) stratégiques pour l’État. La ville de Châtillon est la candidate la mieux placée pour accueillir un campus d’excellence. Les bâtiments du site de l’ONERA et celui de l’Aérospatiale sont tous deux en capacité d’héberger les installations du campus. Châtillon se veut, comme Rennes avec son pôle d’excellence cyber et Creil sur la question du renseignement, la locomotive de la conception de matériels et d’armements du futur. Depuis 1870, et la construction de la redoute puis du Fort de Châtillon, la ville est engagée dans la défense de son pays. Il s’agit, avec un tel projet, de réinsuffler cet esprit aux habitants de ce territoire et aux Français.

 

Créer une Maison des Femmes. Créer un havre de paix et de reconstruction des familles endolories ainsi qu’une véritable délégation municipale « Femmes » pour agir sur la parité, l’égalité, la lutte contre les violences en dotant l’Espace Femmes actuel de moyens et de locaux adaptés. Développer des actions en vue de l’autonomisation et l’émancipation des 40-50 et 50-60 qui sont les plus exposées aux violences.

 

Créer une Maison des Familles, un lieu chaleureux dédiée à la Famille et au mieux-être où chacun pourra partager son expérience, s'enrichir de celles des autres et trouver un soutien. Elle proposera une offre reposant sur la solidarité, l'entraide, le soutien, l'implication et la valorisation des expériences parentales.

 

Développer un Plan éducatif global avec tous les acteurs de la ville au service de toutes les générations pour vous orienter dans votre apprentissage comme dans votre formation tout au long de la vie.

 

Mettre en place des Conseils Citoyens et développer un programme pour initier la jeunesse à la vie politique de la ville.

 

Assurer une meilleure participation des Seniors à la vie communale : gestion bénévole des potagers municipaux, aide lors des sorties scolaires…

 

Création d’un guichet unique au Centre Administratif Annexe qui permettra aux familles d'effectuer toutes leurs démarches, simplement et rapidement, en un même lieu.

 

2. Une ville écologiquement responsable

Une ville qui pense au bien être de toutes et tous avec plus de 20 mesures essentielles.

 

 

01. Planter un arbre ou un arbuste pour saluer chaque nouvel habitant par sa naissance. Dans chaque quartier, soumettre le choix des arbres et arbustes, notamment fruitier, au vote des Châtillonnais.

 

02. Créer des jardins partagés sur les toits des nouveaux logements collectifs.

 

03. L’administration Châtillonnaise doit devenir exemplaire en supprimant l’usage de plastiques à usage unique dans ses services et dans les manifestations qu’elle organise et en diminuant les impressions papiers.

 

04. Adopter un programme pluriannuel de rénovation des bâtiments publics et plus particulièrement des établissements scolaires, qui est un moyen de faire des économies significatives sur le budget de fonctionnement à long terme avec : 

un recours au tiers financement pour la réfection et l’isolation des bâtiments publics ;

la réduction de la consommation énergétique au sein des espaces publics en adaptant cette consommation à leur usage.

 

05. Réaliser des économies d’énergies la nuit en limitant le temps d’allumage des vitrines et autres formes publicitaires.

 

06. Inciter les habitants à produire leur électricité eux-mêmes, notamment avec des panneaux photovoltaïques.

 

07. Poursuivre la rénovation de l’éclairage public : led, réduction du temps d’éclairage public (durée et intensité) dans toutes les rues de la ville.

 

08. Appliquer sur les routes une peinture qui stocke la lumière et la restitue la nuit.

 

09. Limiter les rejets des eaux pluviales dans les eaux usées. En lien avec le territoire, utiliser les eaux pluviales au sein des espaces verts.

 

10. Développer un programme de géothermie avec les communes avoisinantes.

 

11. La cantine 100% bio dès 2020 ! La loi impose que les repas servis dans les restaurants collectifs publics, dont les cantines scolaires, devront comprendre au minimum 50 % de produits de qualité et durables, dont au moins 20% de produits biologiques, d'ici 2022. Nous nous engagerons à le faire avec un objectif de 100% dès cette année avec le double choix au menu et des repas végétariens.

 

12. Zéro gâchis dans les cantines scolaires et proposer les excédents à des associations

 

13. Créer une nouvelle cuisine centrale sur la zone des Arues, mieux adaptée aux nouvelles normes sanitaires et mutualisée avec l'une des communes du territoire Vallée Sud Grand Paris.

 

14. Favoriser le développement et la création d’une ferme pédagogique pour approvisionner la cuisine centrale, déployer de nouvelles ruches à la Maison des Arts et créer un jardin potager sur les anciens réservoirs d’eau.

 

15. Mise en place d’une épicerie responsable pour vendre à prix cassés les denrées invendues.

 

16. Exiger en lien avec le territoire que les sociétés en charge du ramassage des déchets respectent le recyclage et le tri.

 

17. Lancer une animation défi sur la ville : le « Zéro déchet ». 

 

18. Mettre en place de nouvelles poubelles avec différenciation pour recyclage et multiplication de leur nombre avec système cendrier pour en finir avec les mégots sur les trottoirs.

 

19. Supprimer tous les produits contenant des perturbateurs endocriniens.

 

20. Réserver des lieux de compostage pour les immeubles. 

 

21. Lutter contre les nuisibles, ces plantes et espèces invasives (rats par exemple) et instaurer un forfait « assurance garantie » par la Mairie contre les punaises de lit.

 

22. Végétaliser le cimetière, s’ouvrir aux nouveaux modes d’inhumation en liaison avec le Sifurep.

 

23. Végétaliser le centre-ville.

 

3. Une ville tranquille

Une ville qui pense à la sécurité de toutes et tous.

 

 

Renforcer la police municipale et étendre sa disponibilité à 24/24 – 7/7. Et la doter de moyens matériels supplémentaires.

 

Créer une nouvelle antenne du commissariat municipal à proximité de la station de métro tram Châtillon-Montrouge.

 

Repenser et renforcer le réseau de caméras surveillance actuellement obsolète, tout en assurant la protection de la vie privée : redéfinir leur localisation et moderniser le système de caméras en filaire ou 4/5G. Il est ainsi essentiel d’équiper tous les parkings publics en caméras.

 

Procéder à une mise en sûreté renforcée de toutes nos écoles et accueils de loisirs : rehaussement des clôtures à 2,50 mètres au premier appui, visiophones, installation de caméras de vidéosurveillance aux abords des écoles, gestion parfaite des accès par un badge d'identification au lieu des clés classiques.

 

Favoriser des moments d’échanges conviviaux entre les forces de sécurité locale et les habitants.

 

Placer des radars pédagogiques devant chaque école, sécurisation des passages piétons.

 

Maintenir et développer les groupes de travail du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance sur la prévention des violences faites aux femmes et intrafamiliales, et l’éducation.

 

Lutter contre le harcèlement à l'école, le cyber-harcèlement et la prévention de la violence en milieu scolaire. Dans le cadre du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) récemment créé, la Ville engagera un travail de fond avec tous les acteurs institutionnels et les associations spécialisées pour améliorer le climat scolaire comme prévenir et agir sur toutes les formes de harcèlement.

 

4. Une ville mobile

Une ville qui conjugue et rend possible la coexistence entre tous les moyens de circulation.

 

Élaborer un plan vélo en :

- Créant des « vélos rues » ;

- Réalisant la promotion du Véligo ;

- Adhérant au Vélib ou à un système équivalent financièrement plus viable,

- Augmentant les pistes cyclables protégées sur la ville ;

- Et en mettant en en place des pistes cyclables en propre (coulée verte) interconnectées avec le reste de la ville.

 

Repenser l’aménagement de la sortie des lignes 13 et 15 du Grand Paris Express côté rue de la République afin de laisser de la place pour les bus, le stationnement vélo et une zone de covoiturage.

 

Mettre en place une aide au stationnement des véhicules propres

 

Mettre en place des bornes de recharge pour les véhicules électriques.

 

Convertir progressivement la flotte des véhicules communaux en véhicules propres.

 

Modifier la tarification de stationnement sur Châtillon.

 

5. Une ville qui retrouve son identité

Une ville qui pense qu’à l’avenir il va être possible d’être animée tout en respectant l’environnement et en adaptant ses services pour tous ses habitants.

 

 

Opérer un moratoire sur l’ensemble des travaux et constructions de la ville et lancer une véritable concertation sur un projet d’urbanisme cohérent et structurant. Réviser le PLU avec des objectifs d’urbanisation à taille humaine est impératif.

 

Penser l’urbanisme dans le long terme. Garantir que la construction de nouveaux bâtiments soit en harmonie avec l’esprit de la ville. Corriger l’architecture d’ensemble de la ville, et donner envie à ses habitants d’y flâner. Arrêter de laisser se faire des bâtiments.

 

Mettre en sécurité et augmenter le nombre d’accès et de sorties pour les usagers du métro Châtillon-Montrouge.

 

Remanier le projet de la construction de la nouvelle gare du métro de la Société du Grand Paris, en y intégrant une antenne pour le commissariat de Châtillon, une grande verrière et supporter la venue de brasseries conviviales et familiales. 

 

Faire respirer l’axe de l’Avenue de Paris, en rehaussant les voies voitures et vélo au niveau de celle du tramway.

 

Repenser le carrefour Boulevard de la Liberté, rue Gabriel Péri et Avenue de Paris, afin de fluidifier la circulation automobile, notamment aux heures de pointe.

 

Pour redynamiser la ville, construisons un « Châtillon Aréna », un équipement événementiel ambitieux pour le territoire 100% modulable et 100% accessible profitant de l’arrivée des lignes 15 et 4 de la RATP et réalisé au-dessus d’une partie de l’emprise SNCF pour l’accueil de spectacles, d’événements sportifs et de séminaires.

 

Donnons de la cohérence à la Zone des Arues. Remettre en cause le PLU déposé où il est envisagé de construire plus de 80.000 m2 de bureaux. En remplacement, réalisons un éco-quartier où pourront être réalisés des habitations à taille humaine, un Campus des Métiers et de l’Artisanat et des équipements publics complémentaires et indispensables pour prendre en compte l’arrivée de nouveaux habitants.

 

Dire la vérité sur l’ONERA, le centre français de recherche aérospatial. Le terrain reste et demeure la propriété du Ministère des Armées. Notre priorité va être plutôt, que de continuer à construire sans autre ambition des habitations, penser à la préservation et la valorisation d’une partie de ce patrimoine industriel en relation avec l’Onera. Une étude sérieuse sur la dépollution du terrain va devoir être exigée avant tout projet qui pourrait notamment concerner des installations publiques.

 

6. Une ville qui bouge

Une ville qui veut faire battre son cœur pour toutes et tous.

 

 

Créer une Maison des jeunes et de la musique avec studios de répétition et divers ateliers.

 

Réorganiser la fête de la musique par un « faites de la musique ».

 

Créer un festival international de la création et arts graphiques et numériques.

 

Créer des ateliers pour initier dès le plus jeune âge à la pratique de la robotique ou de la programmation.

 

Développer le Projet bilangue Allemand à l'école Joliot Curie élémentaire avec objectif de couvrir progressivement tous les autres niveaux, depuis la classe de CP.
 

Créer un festival de la philosophie et des conférences débats tout au long de l’année sur des sujets de l’actualité technique, scientifique, philosophique, économique, artistique ou sociétale.

 

Agrandir la Maison des associations et le centre socio-culturel.

 

Moderniser et agrandir la Maison des Arts en liaison avec les architectes des Bâtiments de France.

 

Finaliser la création du Pôle « Spectacle Vivant » en partenariat avec la Ville de Fontenay aux Roses pour terminer le rapprochement des deux théâtres, Châtillon et Fontenay. Objectif : ne faire plus qu’un avec deux sites.

 

Multiplier l’organisation de concerts et de spectacles grâce à l’Aréna Châtillon.

 

Faire vivre les soirées de Châtillon, avec des activités sportives et culturelles.

 

Revoir le fonctionnement et les moyens de l’école des sports pour augmenter le nombre de places disponibles.

 

Installer une ludothèque en extension de la médiathèque dans les locaux de l’ancien centre des impôts.

 

Réinstaller une vie de quartier à Vauban (installation de tables de ping-pong d’extérieur).

 

Créer une aire multisport communale à la pratique du basket, foot, etc pour les jeunes qui souhaitent se retrouver autour d'une partie de sport urbain.

 

Organiser des compétitions sportives annuelles.

 

Mettre en place un parcours du cœur pour les familles et les sportifs reliant tous les espaces verts de la ville. 

 

Valoriser Châtillon comme étape clef des randonneurs des Hauts-de-Seine auprès du département des sentiers urbains protégés et fléchés.

7. Une ville attractive

Une ville qui se conjugue avec des services de proximité.

 

Faire battre le Cœur de ville pour proposer à Châtillon une offre commerciale attractive.

 

Exercer le contrôle de l’installation de nouveaux commerces en concertation avec le territoire pour proposer une offre commerciale adaptée aux besoins des Châtillonnais.

 

Améliorer le parcours commerçant dans le centre-ville et mettre en place des panneaux permettant de connaître les places de parking disponibles dans la ville.

 

Créer une application mobile présentant les commerçants et artisans de Châtillon avec les localisations, les évènements organisés et des tickets de promotion.

 

Dynamiser l’association des commerçants et mettre en place un guichet pour accompagner les commerçants dans l’ensemble de leur démarche.

 

Faire connaître les commerces qui ne sont pas dans le centre-ville par notamment la création d’animations.

 

Aménager un espace de travail collaboratif qui soit une pépinière d’entreprises et un lieu favorable à l’émergence de talents créatifs.

 

Favoriser l’installation d’un un hôtel 4 étoiles à proximité de le nouvelle gare de métro pour créer un cœur vivant.

 

8. Une ville transparente

Une ville qui préfère expérimenter et évaluer pour apprendre plutôt que d’imposer puis subir.



Promouvoir des Conseils de quartier dans un but participatif.

 

Mettre en place un observatoire citoyen de suivi des engagements de campagne.

 

Rendre transparent tout ce qui dépend du maire : utilisation des impôts, résultats des services, permis de construire.

 

Étendre les horaires des services municipaux pour les ouvrir aux besoins des habitants (par exemple nocturne le jeudi jusqu’à 21h00) et favoriser la dématérialisation des services.

 

Refondre le site de la ville, mettre en place une application pour des démarches simples (par exemple pour réserver un emplacement).

 

Construire avec tous les acteurs concernés une politique associative locale volontariste accessible à la plus grande partie de la population en reconnaissant et protégeant leur rôle critique et délibératif.

 

Mettre en place un haut conseil de la prospective pour penser Châtillon 2050, ouvert aux élus de l’opposition et aux Châtillonnais.

 

Développer le bien-être au travail pour les agents de la commune et corriger les écarts de rémunération entre femmes et hommes.

9. Une ville solidaire

Une ville qui n’oublie personne.

 

Être exemplaires en ayant toujours plus de 6% de nos employés municipaux en situation de handicap.

 

Renforcer l’intégration des enfants en situation de handicap en leur donnant tous les moyens d’apprendre et de s'épanouir.

 

Appliquer intégralement l’Agenda d’accessibilité programmé « Ad’AP » (programme de mise en accessibilité des bâtiments publics, installations sportives et espaces verts prévu pour les périodes 2019-2021, 2022-2025 et 2026-2028) approuvé par le Préfet. Nous renforcerons le rôle de la CCAPH pour améliorer les déplacements avec « des testeurs de l’accessibilité » composés de personnes en situation de handicap.

 

Élaborer le « PAVE » Plan d’accessibilité de la voirie et des espaces publics de Châtillon.

 

Mettre aux normes d’accessibilité le site Internet de la Ville.

 

Utiliser le facile à lire et à comprendre « FALC » pour rendre claires les communications de la mairie.

 

Proposer une aide afin d’orienter les familles vers l’offre la plus adaptée en matière d’établissements de séjours des personnes âgées et/ou dépendantes et de des prestataires de soins de maintien à domicile.

 

Rendre transparents les critères d’attribution des logements sociaux.

 

Maintenir et développer les activités culturelles et festives organisées par la mairie pour les seniors afin de rompre la solitude : sortie et repas annuels, galette, colis de noël, visites culturelles, spectacles organisés par les écoles ; coopération avec le CCAS pour maintenir le contact avec les personnes isolées tout au long de l’année, coopération avec les associations ACARPA, Centre Guynemer, OMEPS, etc. pour développer des activités adaptées aux différents publics.

 

Labelliser Châtillon, « Ville amie des enfants », pour participer au réseau de villes qui s’engagent, sous l’égide de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, à prendre des initiatives et à promouvoir des actions facilitant l’insertion des enfants et des jeunes dans la vie de la cité et encourageant leur ouverture sur le monde.

 

Permettre à chaque enfant de bénéficier d'une classe découverte durant sa scolarité. La Ville s’engagera à permettre aux enseignants de faire vivre à leurs élèves des projets éducatifs et pédagogiques de qualité, au moins une fois durant leur scolarité.

 

Mettre en oeuvre le « Plan Mercredi » pour une ambition éducative renouvelée. Il s'agit pour la Ville de repenser la cohérence et la pertinence de ses offres de loisirs, culturelles et sportives à destination des petits Châtillonnais, sur l'ensemble de la semaine et tout au long de l'année.

 

Proposer aux enfants des séjours aux vacances intermédiaires. Dès l'année 2021, la Ville organisera des séjours sports d’hiver, durant les vacances d'hiver.  Pendant les vacances de printemps, un séjour à dominante culturelle, artistique ou en lien avec la découverte du milieu naturel sera proposé aux petits Châtillonnais.

 

Proposer des lieux d'accompagnement au numérique avec une assistance humaine à destination de toutes et tous notamment pour tout ce qui concerne l’accès aux administrations en ligne.

 

Proposer des ateliers de formation aux gestes de premiers secours pour tous les Châtillonnais bénévoles. 

 

10. Une ville aux pratiques saines

Une ville qui sait où elle va.

 

 

Faire des choix budgétaires respectant les règles de prudence et poursuivre l’action de désendettement de la ville.

 

Diversifier les financeurs de la commune en sollicitant, notamment, les acteurs de la finance éthique.

 

Créer une plateforme de crowdfunding pour favoriser le financement des projets châtillonnais par les châtillonnais 

 

Créer un comité « zéro dépense inutile » pour réduire les dépenses superflues.

 

Mettre en place un budget participatif afin de financer des projets proposés par les habitants en les laissant les mener à bien.